ISMI /Séminaire de Formation

Ciblage et fouille des navires au centre des préoccupations

L’Institut de sécurité maritime interrégional (ISMI) poursuit ses séries de formation en vue d’outiller les personnels des structures et services en charge de la sur la sécurité et la sûreté des pays du Golfe de Guinée. Une session sur ciblage et fouille des navires  précisément sur les techniques d’intervention et la sécurité des contrôles à bord des navires est en cours du 20 au 24 mai 2019 à l’Académie régionale des sciences et techniques de la mer (ARSTM). La cérémonie d’ouverture s’est déroulée dans ladite académie qui abrite l’ISMI.

Le Dg de l’ARSTM, Karim Coulibaly, absent, son mot de bienvenu a été lu par le Commandant Abbé Aké Lazare, Dg de l’ISMI.  Ainsi après avoir souhaité la  bienvenue à tous, le représentant du Colonel Karim Coulibaly  a indiqué  que ce séminaire s’inscrit dans la perspective d’offrir un cadre pour le renforcement des capacités des structures et services en charge du recueil, de l’analyse et du traitement de renseignement en vue du ciblage et la neutralisation des navires à risques. Il a souhaité que la quinzaine d’auditeurs de la CEDEAO et de la CEEAC qui participe à cette formation puisse être capable à la fin de mettre en œuvre une méthodologie de visite d’un navire, en respectant les règles de sécurité. Ce fut également l’occasion pour le coordonnateur régional de l’Action de l’Etat en mer de la coopération française de donner les raisons du choix de ce thème notamment l’intérêt des trafiquants de tous genres pour les navires, la voie maritime étant la plus économique pour transporter de lourdes charges sur de grandes distances. Selon le CNUCED, le volume total du commerce maritime va progresser de 3,8% par an jusqu’en 2023. Pour le coordonnateur, il est donc impératif pour les administrations en charge des contrôles d’apporter une réponse adaptée et ferme aux trafics illicites en mer dans la zone. Avant de donner l’objectif de cette session qui est de permettre aux auditeurs d’acquérir les savoir-faire techniques basiques et indispensables qui leur permettront de mener les investigations utiles à bord.

Quant à Michel Gindroz, attaché douanier régional, il a fait savoir que le principal enjeu de ce séminaire est de renforcer les capacités des Etats et la coopération régionale afin de lutter efficacement contre les trafics illicites de tous genres. Selon lui, ce séminaire poursuit un double objectif : le premier est fonctionnel avec le renforcement des coopérations entre services et de la coopération internationale ainsi que l’identification des menaces. Le second est opérationnel avec la mutualisation des bonnes pratiques de ciblage et de fouille des navires, le renforcement des capacités des équipes dédiées permettant l’amélioration de la recherche d’infractions.

Assa Diarra

Auteur de l’article : Kady Soumahoro

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *