CGECI Academy / 8ème édition prévue les Des innovations annoncées

Le mercredi 17 mai 2019 a eu lieu à la CGECI le lancement de la 8ème édition de CGECI ACADEMY, le prestigieux forum économique annuel du patronat ivoirien. L’objectif est de permettre aux participants de prendre connaissance des expériences de pays dans le monde qui ont le mieux réussi dans l’élaboration et la mise en œuvre d’un environnement des affaires attrayant. L’évènement prévu les jeudi 17 et vendredi 18 octobre 2019 au Sofitel Hôtel Ivoire d’Abidjan a pour thème : « Environnement des affaires : Quel modèle à privilégier pour le développement des entreprises en Afrique ? Un thème très important dans la mesure où « l’atteinte des objectifs des éditions précédentes qui ont porté entre autres, sur l’entreprenariat, l’émergence des champions nationaux et l’industrialisation, ne peut être assuré si nous n’avons pas la certitude que le secteur privé, moteur de la croissance de l’économie, évolue ou évoluera dans un environnement des affaires attrayant. En effet, si notre conviction est que la transformation structurelle de notre économie ne peut se faire que par l’accélération de l’industrialisation et le développement de champions nationaux, il est impossible de concevoir cette transformation en dehors d’un environnement macro-économique stable et soutenable », justifie Jean Marie Ackah, président de la CGECI. Selon lui, le secteur privé a enregistré quelques avancées notables en matière d’assainissement de l’environnement des affaires, qui se sont traduites par des réformes allant dans le sens de la promotion d’un cadre de compétition sain et incitatif. Mais précise-t-il, ces réformes n’impactent pas suffisamment le développement de acteurs locaux de notre économie, notamment les PME.

C’est pourquoi, au-delà de toutes ces réformes, nous voulons à travers le thème retenu faire ressortir la volonté du secteur privé ivoirien d’identifier et mettre en œuvre un environnement des affaires propres aux réalités africaines et qui soit le véritable moteur du développement des entreprises, tant locales qu’étrangères, indique Jean Marie Ackah.

Par ailleurs, il faut savoir que la CGECI Academy va enregistrer cette année des innovations de taille annoncées par le président du comité scientifique, Lunien Agbia. Ainsi, au delà des deux parcours qui existent, un troisième parcours sera instauré, il s’agit de l’académie des PME. Cela, parce qu’il y a une nécessité de développer les PME, de faire en sorte que la part des PME dans le PIB national soit très importante, plus importante que ce qu’on a aujourd’hui. L’autre innovation, c’est de mettre en place un speed dating de façon formelle qui va permettre au deuxième parcours, Young CEO, de parler avec les CEO. Selon le président du comité scientifique, il faut que les jeunes puissent s’inspirer des expériences des anciens, que les petites entreprises puissent s’inspirer des expériences des grandes entreprises. La troisième innovation, c’est l’instauration du B to B. La CGECI ACADEMY, c’est deux jours très chargés en général avec 30 sessions d’intenses activités, ce qui fait le B to B était informel. Il sera donc formalisé cette année avec des espaces entre les sessions pour permettre les B to B formels.

Pour rappel, la 7ème édition qui avait pour thème : « Cap sur l’industrialisation : un défi pour tous » a recommandé l’élaboration du Livre Blanc de l’industrialisation de la Côte d’Ivoire. Ce document stratégique, révèle Jean Marie Ackah, est en phase finale de rédaction et sera remis par le Patronat, au Président de la République, Alassane Ouattara, dans les prochains mois.

Assa Diarra

Auteur de l’article : Kady Soumahoro

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *