Handi emploi, La 3ème édition lancée

La  3ème édition de la journée de l’emploi pour les personnes en situation de handicap a été lancée le jeudi 9 mai 2019 à la Maison de l’Entreprise, siège de la Cgeci au Plateau à l’initiative de la Libellule, une structure chargée de l’insertion des personnes vivant avec un handicap en collaboration avec le Réseau ivoirien des gestionnaires des ressources humaines (RIGRH). Cette troisième édition qui a pour thème : « Diversité par le handicap, source de richesse et levier de performance » aura lieu le 29 mai au Palais de la Culture à Treichville.  Mme Adahi  présidente de la Libellule a fait savoir que cette journée a pour objectif de montrer aux entreprises que le recrutement des personnes en situation d’handicap est une richesse pour les entreprises en Côte d’Ivoire.  Etablissant le bilan des éditions précédentes, elle a expliqué que la première année a été une découverte aussi bien pour les personnes en situation de handicap que pour les entreprises en Côte d’Ivoire. « C’était la première fois qu’un salon dédié à l’emploi des personnes en situation de handicap se tenait. En 2017 l’Europe était à sa 40ème édition, un écart que nous rattrapons très bien parce que les entreprises ivoiriennes et internationales étaient présentes », se réjouit-elle. Avant d’ajouter  que les deux  éditionsprécédentes étaient plus axées sur la formation des étudiants en situation de handicap en Côte d’Ivoire qui devaient  comprendre l’insertion dans les entreprises privées en Côte d’Ivoire alors que la troisième édition met l’accent sur les spécialistes RSE. Mme Adahi a salué l’action le réseau ivoirien des gestionnaires des ressources humaines l’action depuis le début nous avons à nos côtés, engagement personnel de Soro Souleymane auprès de la Libellule et surtout auprès de la journée  Handi emploi.

Soro Souleymane, président du Réseau ivoirien des gestionnaires des ressources humaines (RIGRH) explique que cette journée est fondamentale pour sa structure. « C’est pourquoi depuis la 1ère édition nous nous sommes clairement engagés ». Pour lui, les personnes en situation de handicap sont des personnes au même titre que les autres et ont les mêmes droits et devoirs eux.Il n’y a  pas donc pas de raison qu’on puisse les laisser en marge du train. Il faut les amener ces personnes à avoir confiance en elles, propose-t-il.

M. Diby, président du Groupement pour l’insertion des élèves et étudiants handicapés physiques de Côte d’Ivoire a pour sa part remercié Mme Adahi pour avoir accepté d’accompagner les personnes en situation de handicap à avoir un 1er emploi. Selon lui, en moyenne, 75 étudiants handicapés s’inscrivent pour la 1ère fois dans les universités publiques de Côte d’Ivoire chaque année. Bien d’autres s’inscrivent également dans les universités privées et grandes écoles. Cette année, 113 étudiants handicapés finissent leur master. Au total, ce sont 710 étudiants handicapés qui sont reconnus par l’association. Il n’a pas manqué de présenter les difficultés des personnes en situation de handicap à intégrer la Fonction publique, la porte de certaines professions leur étant fermée avec la visite médicale qui les élimine. Il a rassuré qu’au niveau du privé les choses bougent commence grâce à la Libellule. Il a terminé que l’espoir est permis avec la signature du décret d’application de la loi votée en 1998 soit 21 ans après.

Répandre l'info

Auteur de l’article : Kady Soumahoro

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *