Pediyome.Info N°1 de la Web TV Ivoirienne

Se Connecter

Nouveau

TRUMP, WAKANDA, AVORTEMENT, PLAN DE CAMPAGNE... KANYE WEST SE CONFIE DANS UNE INTERVIEW

Après avoir créé la surprise en annonçant sa candidature à l’élection présidentielle américaine, Kanye West a développé dans une interview surréaliste à Forbes ses thèmes de campagne et sa stratégie. S’il n’a pas encore d’équipe – ses seuls conseillers, reconnait-il, sont pour l’heure sa femme Kim Kardashian et le milliardaire Elon Musk – Kanye West a toute de même avancé sur sa campagne. Le rappeur a ainsi annoncé avoir l’intention de se présenter sous la bannière d’une nouvelle formation sur l’échiquier politique américain, le «Birthday Party». «Parce que quand on gagne, c’est la fête de tout le monde»… Dans le même ton, il a également son slogan : «YES» et un colistier, Michelle Tindball, un prédicateur du Wyoming inconnu. Kanye West précise qu’il se serait bien présenté sous l’égide des Républicains si Donald Trump n’avait pas été candidat à sa succession. Longtemps soutien de l’actuel président des Etats-Unis, il explique sa prise de distance – officielle tout du moins – par sa déception, qualifiant la présidence de Trump de «gros gâchis». «Je retire le chapeau rouge», ajoute-t-il en référence à la casquette «Make America Great Again» qu’il a porté à plusieurs reprises dans le passé pour marquer sa proximité avec le locataire de la Maison Blanche. Alors que l’annonce de sa candidature s’apparente pour beaucoup d’observateurs comme une stratégie visant à nuire au candidat démocrate Joe Biden, en divisant le vote noir au profit de Donald Trump, Kanye West se défend avec force : «C’est une forme de racisme, de suprématie blanche et de contrôle blanc de dire que tous les Noirs doivent être démocrates». ANTI-VACCIN ET ANTI-AVORTEMENT Si sa stratégie de campagne semble être avancée, Kanye West n’a en revanche que peu de propositions concrètes. Il explique ainsi vouloir s’inspirer du modèle de gestion du Wakanda, royaume fictif de l’univers Marvel, se déclare anti-avortement – parce qu’il «suit les paroles de la Bible» -, qualifie le futur vaccin contre le coronavirus de «marque du diable», veut rétablir la prière dans les écoles et veut lutter contre les produits chimiques «qui affectent notre capacité à être au service de dieu». Sur les questions économiques, l’artiste reconnait «n’avoir pas fait suffisamment de recherches» pour se prononcer. De même, il n’a pas «encore développé» le sujet de la politique étrangère – «je me concentre sur la protection de l’Amérique». Kanye West devra se positionner sur ces sujets rapidement si sa candidature venait à être effective. Pour l’heure, il ne l’a pas officiellement déposée.

Actualite

culture
politique

religion

faits-divers
Videos