Pourquoi la FIF refuse l’audit diligenté par la FIFA !?

La Fédération ivoirienne de football (FIF) a mis à exécution, lundi, sa décision de ne pas se soumettre à l’audit de la Fédération internationale de football association (FIFA) tant que ses «préalables » ne sont pas levés.

L’auditeur en chef du Cabinet suisse PWC, Beat Weber, (mandaté par la FIFA) qui est arrivé dimanche soir de Zürich, n’a pu entamer sa « mission » de dix jours.

Reçus ce lundi en milieu de matinée, par le « 1er Vice-président de la FIF, Sory Diabaté en présence du Directeur exécutif Sam Etiassé », expliquent ces sources, Bear Weber et deux de ses collaborateurs en poste à Abidjan pour ledit cabinet, se sont heurtés « aux préalables de la FIF ».

Lesquels préalables ont été clairement, énoncés dans un courrier adressé à la FIFA en date du 3 mai en réponse au courrier de l’instance mondiale du football de « venir procéder à un audit judiciaire » des comptes de la FIF.

« Nous sommes ouverts à tout audit. Mais, il faut que la FIFA nous explique d’abord le +terme judiciaire+ avant que nous n’acceptions ses émissaires. Et nous lui avons adressé un courrier dans ce sens », avait prévenu Me Raux Athanase (Président de la Commission Juridique de la FIF) lors d’une conférence de presse, vendredi.

M. Weber et ses compagnons se sont vus répéter ces paroles, « leur entrevue avec MM Diabaté et Etiassé n’a duré qu’une poignée de minutes », indiquent des sources fédérales. L’émissaire de la FIFA, après ce camouflet, devrait regagner, cette nuit, Zürich pour rendre compte à ses mandants

Auteur de l’article : Kady Soumahoro

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *