2ieme Congrès extraordinaire de L’UDPCI : Quelle place pour l’UDPCI dans un parti unifié ? tout en restant soi-même

Albert Toikeusse Mabri reçu par Bédié juste avant d’entamer le congrès de l’UDPCI  . Le président de l’Union pour la démocratie et la paix en Côte d’Ivoire a été reçu par le président du Parti démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI) à son domicile de Daoukro, le 11 mai 2018.

Accompagné de son épouse Clarisse. Il s’est rendu à Daoukro, d’une part pour souhaiter le joyeux anniversaire à Henri Konan Bédié qui a célébré, le 5 mai, son 84è anniversaire de naissance.

Mabri qui n’a toujours pas digéré son éviction  du gouvernement, à l’issue du malentendu des élections législatives de fin 2016, entre lui et le président Alassane Ouattara, a aussi informé Bédié, président de la conférence des présidents du Rassemblement des houphouëtistes pour la démocratie et la paix (RHDP) qu’il a l’intention de faire adopter par les congressistes de son parti, les textes de la future fédération de partis.

Bedie  comme l’avait d’ailleurs fait Alassane Ouattara a rappelé que le parti unifié n’est pas à l’ordre du jour  et accordé sa bénédiction pour le « Oui » de l’UDPCI à la future fédération de partis, le RHDP.

L’Union pour la démocratie et pour la paix en Côte d’Ivoire (UDPCI) a donc tenu ce samedi 12 mai son 2è congrès extraordinaire à Yamoussoukro pour décider de son adhésion ou non au parti unifié RHDP autour du thème » parti unifié RHDP, l’UDPCI face aux défis du rassemblement pour bâtir la nation ». À l’ouverture de ces assises, Albert Toikeusse Mabri le président de cette formation politique rassure ses militants qu’aucune décision ne sera prise sans leur accord.

« Je voudrais vous rassurer qu’en tant que votre mandataire aucune action, aucune démarche ne sera faite sans votre consentement et sans votre décision. Exprimez vous dans le bon ton de respect de la différence sur toutes les questions qui vous semblent insuffisamment expliquées ou ambiguës« , s’est il exprimé .Pour le leader de l’UDPCI qui avait le soutien de plusieurs milliers de ses militants, les enjeux de ce congrès sont clairs. Celui de se décider vis-a-vis du projet de parti unifié RHDP. Il s’agit pour lui et ses militants de se « pencher sans faux fuyant sur la délicate question du parti unifié. En un mot de statuer à l’instar de nos alliés sur le projet des textes du parti RHDP »,

En clair, pour Mabri Toikeusse, son parti et lui doivent « répondre en toute responsabilité à l’interrogation suivante: quelle place pour l’UDPCI dans un parti unifié ? » tout en restant eux-mêmes. Et en se référant non seulement à leur engagement à la philosophie houphouétiste, mais également aux différentes déconvenues subies dans leurs rapports avec les autres membres du RHDP.

L’UDPCI bénéficié du soutien de ses alliés de la coalition au pouvoir. RDR, PDCI, PIT, MFA y étaient représentés. Avec de fortes délégations pour certains. En leur nom Kandia Camara, la Secrétaire Générale du RDR a invité l’UDPCI à ratifier les textes du parti unifié. « Pour la stabilité et la paix », Argumente t’elle.

Le OUI a ainsi été adopté à la fin du congrès pour le parti unifié.                       IBK

Auteur de l’article : Kady Soumahoro

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *