Côte d’Ivoire : l’UPL-CI découvre les réalisations du Maire Hiliassou Koné à Bondoukou

En séjour dans la ville aux mille mosquées les 3 et 4 août 2018, une délégation de l’UPL-CI composée de 10 membres, conduite par son président Nando Dapa, s’est imprégnée des réalités de la ville de Bondoukou, notamment des nombreuses réalisations socio-économiques du maire sortant, HILIASSOU KONE qui rempile pour un autre mandat sous la bannière du RHDP.

En poste depuis 2013, l’équipe municipale de Bondoukou, selon les populations rencontrées sur place, s’emploie à redorer le blason de cette localité qu’elle veut propre et moderne. Entre autre réalisation, on note l’installation de 4 feux tricolores dont un au ‘‘carrefour Café Sarah’’ qui coûté 7 millions FCFA là où, de façon générale, l’on investit plus de 32 million FCFA l’unité. Le premier a été mis en place en 2006 au ‘‘carrefour du marché’’, les 2 autres aux ‘‘carrefours BS’’, non loin de la rue chaude de la ville et celui se trouvant au ‘‘carrefour Kamagaya’’. Ce dernier fonctionne à l’énergie solaire. Mieux cette énergie renouvelable a favorisé l’installation de panneaux de signalisation ainsi que des panneaux directionnels, pour réduire les accidents de la circulation et faciliter les déplacements dans la ville de Bondoukou.

A cela, s’ajoutent l’installation des bouches d’incendies pour prévenir les incendies dans les marchés, les constructions d’un nouvel abattoir moderne, comportant le logement du gardien et d’une clôture d’une valeur de 60 millions FCFA, inauguré le 31 mars 2018. Un marché de bétail installé hors de la ville, sur la voie menant à Bouna et un parc animalier viennent compléter le tableau de dotation de la ville en infrastructures modernes. Toujours à l’actif du Maire sortant, candidat à sa propre succession, la réhabilitation de 24 magasins au petit marché du quartier Zanzan, d’un coût total de 92 millions FCFA, la construction de 46 nouveaux magasins au grand marché, l’électrification des nouveaux quartiers à Dozosso et le secteur St Augustin.

Dans le social

Homme généreux, le Maire Hiliassou Koné n’hésite pas à faire parler son cœur en faveur des personnes sans ressources. Pour preuve, il a fait construire sur fonds propres, un appartement au vieux Tahirou Bamba, l’un de ses administrés dans le village de Soko.  Ayant compris que la route précède le développement, le Maire Hiliassou Koné en a fait l’une de ses priorités. A la clef, le reprofilage de près de 50 Km de routes villageoises ouvrant sur Bondoukou et l’ouverture de nombreuses voies, ainsi que l’obtention de 3000 mètres de bitume pour désenclaver tous les nouveaux quartiers de novembre 2017 à 2018.

LES NOMBREUSES REALISATIONS DU MAIRE A LA LOUPE

C’est en début de la matinée du samedi 4 août que la délégation de l’UPL-CI guidée par Secrétaire général de la mairie Mustafa Dalems Fofana a fait le tour des différentes réalisations du premier magistrat de la ville de Bondoukou. Et c’est aux pas de course que l’UPL-CI, a parcouru les réalisations de 2013 à 2018 du maire et son Conseil municipal en faveur des populations en faisant la part belle notamment à l’éducation des enfants.

Ainsi, de nombreuses actions ont été menées sur le plan éducatif avec notamment, la construction de 21 salles de classes avec 2 bureaux de directeurs dans la ville de Bondoukou et villages de la commune. En guise de reconnaissance, le conseil a décidé de baptiser une des écoles ‘’EPP KONE HILIASSOU’’. Cette école a été construite en 2017 et dispose de 3 classes et d’un bureau du directeur au profit des enfants du village Allaladougou. « Le Conseil municipal a décidé d’honorer les personnes notamment Kandia Camara, le maire HILIASSOU qui ont rendu d’énormes services à la ville », note le guide.

Outre cela, 6 salles de classes ont été réhabilitées et équipées en tables-bancs, dans plusieurs villages, ainsi que dans tous les quartiers de la commune. A Motiamo, village des potières situé à 5 Km de la ville de Bondoukou, l’équipe de l’UPL-CI a visité l’école EPP ‘’WEKELEI’’ qui dispose de 2 salles de classe. Même décor au village de Soko, village des singes sacrés où 2 salles de classes et un bureau ont été également construits par le conseil président par Koné Hiliassou, de sorte à permettre aux enfants d’avoir accès à l’éducation sur place.

Après le tour des différentes écoles, le cap a été mis sur les réalisations dans le domaine de la santé où beaucoup a été également fait. Pour preuve, la gestion de la morgue de Bondoukou relève de la mairie qui l’a confiée à IVOSEP. La construction d’un pavillon d’hospitalisation baptisé ‘’Feu Fétigué Koulibaly’’ (NDLR : 1er maire de Bondoukou), offert par le maire Hiliassou KONE dont l’inauguration a eu lieu le 29 mai 2010 alors qu’il n’était pas encore maire. Aussi, il a offert des matériels au centre de santé de Soko, au dispensaire urbain et au médico-scolaire.

Le premier magistrat de la ville de Bondoukou qui veut participer aux championnats de toutes les disciplines de football, a investi dans le domaine des infrastructures sportives pour la construction en 2018, du 2e stade Omnisport, dans le quartier Zanzan après celui près du centre culturel de la commune. Ce qui fait en tout, 2 terrains Omnisports. Il apporte également un appui à l’équipe de football Sacraboutou. La fermeture des nids de poule sur le bitume et la construction d’un pont piéton au quartier Dozosso pour relier les quartiers Hamdalaye et le camp militaire, des soucis qui ont trouvé solution.

Sur le plan des infrastructures et enlèvement régulier des ordures au marché, dans les places publiques et les ménages, le curage des caniveaux, l’entretien régulier de la rue principale du quartier administratif, le planting de palmiers le long de la voie administrative sont des priorités pour Koné Hiliassou, lauréat du Super Prix NOVAS 2017 du meilleur maire de Côte d’Ivoire.

DE NOMBREUSES ACTIONS EN PERSPECTIVES

Au nombre des nombreuses actions à venir, le maire Hiliassou KONE envisage de réhabiliter la place de l’indépendance, sis au grand marché de la ville, pour en faire une place artistique pouvant servir aux artistes du terroir pour leurs différentes prestations et dédicaces. « Construit en 1971, cet espace sera peint aux couleurs nationales », annonce le Secrétaire général.

Le jardin Botanique, selon lui, sera également retapé avec le planting de nouveaux arbres. Un projet qui va s’étendre, selon lui, au village de SOKO, village des singes sacrés, afin de participer à la reconstitution de la forêt pour favoriser le retour des singes qui se sont éloignés du village. Il est également prévu la réorganisation des potières de Motiamo, en vue de faire davantage la promotion de l’entreprenariat féminin et l’autonomisation des femmes. Le Conseil municipal n’exclut pas les jeunes pour qui, il entend faire des recherches de fonds, en vue du financement de leurs projets.

Opportune Bath (Envoyée spéciale à Bondoukou)

Auteur de l’article : Kady Soumahoro

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *