DROGUE/ UNE ENQUETE DE LA PRESSE ECLABOUSSE HAMED BAKAYOKO

Se Connecter

DROGUE/ UNE ENQUETE DE LA PRESSE ECLABOUSSE HAMED BAKAYOKO

Les réseaux sociaux s’enflamment. Sur les réseaux sociaux et notamment Facebook, c’est le buzz. L'affaire fait en ce moment beaucoup de bruit. Le ministre d’État, ministre de la défense assurant l’intérim du premier ministre Amadou Gon Coulibaly est éclaboussé par une enquête d’en presse sur le trafic de la drogue en Côte d’Ivoire. L’article de Vice Média présente le ministre ivoirien comme un maillon essentiel du trafic de la drogue en Côte d’Ivoire. Les journalistes auteurs de l'article prétendent avoir usé de tous les recours réguliers pour entendre Hamed Bakayoko, par souci d’équité mais ce dernier n’aurait pas daigné leur répondre. Sur la toile, il n'en fallait pas plus pour mettre le feu aux poudres. Des internautes proches de Hambak fustigent ce qu’ils traitent d'une grosse cabale contre leur mentor. Pour ces derniers en majorité les auteurs de cet article visent à ternir l'image du premier ministre intérimaire de Côte d’Ivoire. Et le mis en cause lui-même ne dit pas le contraire. Sur un compte Tweeter qui lui est prêté, l'homme aurait déclaré être la cible de jaloux et aigris. ‘’ Ma réputation reste intacte'' écrit-il, avant de promettre des poursuites judiciaires à l’encontre des auteurs et des relayeurs de ces ‘’informations diffamatoires'' sur son compte. Une réaction qui passe pour une maladresse aux yeux d'autres observateurs de la scène politique. ‘’A quelque chose malheur est bon, explique un journaliste ivoirien sous le couvert de l’anonymat, cette affaire n'aurait pas eu un tel retentissement si le ministre avait coopéré'' note-t-il avant de poursuivre que les auteurs de cet article qui ne sont quand même pas des profanes prétendent avoir saisi la Commission d’Accès aux Informations d’Intérêt Public et documents publics (CAIDP) à cet effet, mais que vraisemblablement leurs attentes seraient restées vaines. Le problème est que les autorités ivoiriennes méprisent la presse locale et elles ont tendance à étendre cette culture à tous les journalistes qui passent à leurs yeux pour des essuie-pieds. Le ministre Hamed Bakayoko que tout le monde connait comme un homme accessible a-t-il mangé de ce fruit aussi ? D’autres internautes l'accablent et jugent sa dernière sortie comme une tentative d’intimidation. Pour ces derniers il devrait simplement porter plainte et laisser la justice faire son travail. ‘’ Tout citoyen qui est éclaboussé par un scandale doit privilégier la voie de la justice. En raison de la personnalité mis en cause dans cette affaire, une enquête indépendante pour rechercher la vérité permettrait d'en faire toute la lumière, de sorte à lever tout équivoque’’ nous explique un juriste.

Publié par Auguste-Denise Ngamwende / le 09 juin 2020

Commentaires : 0/

Politique
Création du Comité de suivi de la prise en compte du genre dans le processus électoral en Côte d’Ivoire
VISITE OFFICIELLE DU PRÉSIDENT FRANÇAIS EMMANUEL MACRON EN CÔTE D'IVOIRE
Politique Nationale: dissensions au sein du PDCI RDA
COTE D’IVOIRE : Nouvelle équipe du gouvernement pour les élections 2020
Commentaires
Laisser un Commentaire