Affaire George Floyd

Se Connecter

Affaire George Floyd

La mort de George Floyd est une affaire de violence policière américaine menant au meurtre de cet homme afro-américain pendant son interpellation par un policier blanc, Derek Chauvin, le 25 mai 2020 à Minneapolis, dans le Minnesota aux États-Unis.
George Floyd est interpellé par quatre policiers dans sa voiture, menotté et plaqué au sol sur le ventre. Il est maintenu au sol par Derek Chauvin, par pression prolongée de son genou sur le cou de Floyd.
L'interpellation et l'agonie sont filmées par des passants, qui signalent que la victime est mourante. Les images circulent sur les réseaux sociaux, puis dans les médias, à l'international.

Dès le lendemain de la mort de George Floyd, plusieurs milliers de personnes se rassemblent à Minneapolis, appelant à ce que la police « cesse de tuer des Noirs » et réclamant « justice ». Ils scandent « I can't breathe ». Le lieu de l'interpellation de Floyd est rapidement transformé en un mémorial temporaire. Les policiers présents sont licenciés de la police le lendemain et deux enquêtes sont ouvertes, dont l'une par le FBI. Cette mort entraîne des manifestations et des émeutes contre le racisme et les violences policières dans l’agglomération de Minneapolis-Saint Paul, puis dans le reste du pays dans les jours qui suivent sa mort, et de nombreuses réactions de protestations.

Cette affaire prend une tournure mondiale et suscite des nombreuses réactions internationales. En effet, la mort de Floyd crée de nombreuses protestations et manifestations, depuis le 26 mai jusqu’au 1er juin ; parmi celles-ci des barricades érigées, des incendies et pillages. Plusieurs grandes villes des États-Unis, dont Washington, ont instauré un couvre-feu temporaire jusqu'à 6 heures du matin afin d’amener la foule à se calmer.

Derek Chauvin, le policier qui appuie sur le cou de Floyd, est impliqué dans trois interpellations mortelles en 2006, 2008 et 2011, et a fait à chaque fois usage de son arme, apprend-on le lendemain. Il fait également l'objet de trois plaintes au Civilian Review Authority, mettant en cause son ton « humiliant » et « désobligeant ». Durant ses vingt années de carrière au service de la police, sept autres plaintes sont déposées contre lui à l'Office for Police Conduct, mais aucune n'aboutit8. Le surlendemain, on apprend qu'il a fait l'objet au total de dix-huit plaintes, et le maire de Minneapolis Jacob Frey demande qu'il soit arrêté et inculpé. Deux seulement de ces plaintes avaient abouti à des sanctions : des lettres de réprimande. Sa femme, Kellie Chauvin, a déclaré, par l'intermédiaire de son avocat, apporter son soutien à la famille de George Floyd et demander le divorce.

Son collègue Tou Thao est entré dans la police en 2009. En 2017, il est poursuivi pour usage excessif de la force lors d'un contrôle de police en 2014. Un homme l'avait accusé de l'avoir frappé, avec « des coups de poing, des coups de pied et de genoux sur le visage et le corps », alors qu'il était « sans défense et menotté ». Le policier s'est défendu en expliquant que l'homme aurait retiré ses menottes d'une main et résisté, et qu'il n'a « pas eu le choix ». Le procès est évité par un règlement à l'amiable pour 25 000 $. Deux autres policiers, Thomas Lane et J. Alexander Kueng, participent à l'interpellation du 25 mai 2020.

Publié par Alice-Sarah ADJI / le 05 juin 2020

Commentaires : 0/

Faits-Divers
La Dote
Humour: micro trottoir
SOTRA: Wi-Bus / Tromperie sur services / plus de Wi-Fi, plus de climatisation
QU'EST-CE QU'UN BOBAR
Commentaires
Laisser un Commentaire